lundi 30 novembre 2015

Rénovation d'une calèche: "Coupé de Ville"de 1872


Elle était très malade cette vieille Dame... Elle était abandonnée au fond d'une grange au toit percé.
Des locataires indésirables y avaient trouvé refuge.
Les bras de support sont morts!

Enlèvement de tous les lambeaux de capitonnage et des matières ayant servi au rafistolage et à cet instant on décide d'ouvrir tout au grand vent afin de chasser les odeurs et les poussières incommodantes  et désinfecter l'ensemble. Elle restera ainsi un bon mois....

Puis, démontage de toute les pièces métalliques (Tourelle, suspensions, freins, roues, brancards, etc)

Train avant démonté

La pluie et l'humidité ont dégradé les boiseries extérieures

Ensuite démontage de la caisse et là les surprises arrivent:

Supports de chassis cassés, longerons de caisse vermoulus et cassés à plusieurs endroits, sièges pourris, supports de garniture vermoulus. Tourelle cassée et faussée.







Bon!... Il y a du travail!

Les appuis de fenêtres sont complètement vermoulus...





Découpage du bois vermoulu et
reconstruction des appuis avec du CTBX Marine, puis résine Epoxy.
















Pascale attaque les peintures des pièces mécaniques révisées et réparées.













Jean-Jacques a refait à neuf les passages de roues et installe les renforts en aciers qui supporteront la tourelle.




 








La "Belle" est remontée, Pascale a terminé les peintures et vernis. Les roues ont reçu 4 couches de peinture....







Après réfection des boiseries intérieures et une mise en peinture, le capitonnage trouve sa place.














Le capitonnage est terminé! On installe les coussins faits sur mesure pour achever notre rénovation.










Voici quelques photos de ce "Coupé de Ville" rénové.



Petite banquette type strapontin

La vitre entre passagers et meneur se baisse

Le plancher d'origine reçoit un tapis d'époque

Deux places adultes et deux places enfants

Sur le flanc du siège meneur: Le frein à volant

Remarquez le volet qui permet d'occulter la vitre latérale 

Les roues pincées pour améliorer la stabilité 

Les lanternes sont d'époque et en état de fonctionnement


Bienvenue à bord!



lundi 14 septembre 2015

FERRAGE DES CHEVAUX DE TRAIT

Jour de ferrage au "Garlouët"


Damien, notre Maréchal Ferrant se déplace à domicile avec tout l'équipement et matériel nécessaire:
Une camionnette atelier et le "Travail" qui permet de maintenir nos chevaux de trait en toute sécurité lors du ferrage.






Canaille (hongre Breton) est en place,
il attend sagement l'intervention de Damien.























La forge (four à gaz) est allumée le premier fer sera porté au rouge cerise afin d'être travaillé et mis en forme.











L'enclume recevra le fer qui sera frappé et forgé aux dimensions exactes du sabot.











Damien lève a l'aide d'un palan, le pied de Canaille et le pose dans le support prévu où il sera attaché et maintenu afin de ne pas supporter le poids conséquent de notre cheval de trait.
















Damien, relève les clous afin de les extraire et d'arracher le fer usagé.








Damien taille la corne qui a poussé depuis le dernier ferrage, cela se nomme le parage.
Certains chevaux restant en prairie sans travailler se contenteront de cette manucure sans pose de fer.
Il est en revanche indispensable de contrôler les aplombs du cheval (ses appuis sur ses sabots) afin qu'aucun défaut de pied ne puisse nuire à la morphologie du cheval. Un défaut de parage peut mener rapidement à une déformation du squelette du cheval.












Finition à la lime avant de présenter le fer porté au rouge.












Le fer brulera la corne du sabot permettant ainsi un meilleur contact et un aplomb parfait.


video


















video





Damien travaille le fer afin qu'il soit parfaitement à la forme désirée en tenant compte des corrections d'aplomb si besoin.







Damien broche le fer sur le pied de Canaille

Fixation du fer 

Voici les coordonnées de Damien, Maréchal Ferrant travaillant sur l'ensemble du Finistère:

06 24 64 12 59



vendredi 12 juin 2015

LA REUNION D'ATTELAGE DU GARLOUET DIMANCHE 7 JUIN 2015

Ce Dimanche 7 juin, c'est l'anniversaire de création de notre association!

il y a un an, nous avions décidé de créer notre association lors de notre première réunion au Garlouët le 1er Juin 2014.


IL FAIT TRES BEAU!

Comme toujours en Bretagne sud...

Arrivée des participants


Garnissage de Cassie, Postier Breton





Préparation des attelages par les meneurs et leurs grooms. On dit "Garnissage du cheval".








Notre chapiteau de 40m2 abrite le catering




Café et thé sont à disposition sous notre chapiteau pour accueillir les équipages.










Benoît, notre Président au garnissage de Canaille, trait Breton








On se retrouve  entre passionnés et amis pour une journée d'attelage prometteuse.












Didier et son équipage prêt pour la balade


Le Président appelle les meneurs au départ

C'est le départ! Il est 10h15

Cassie, ouvre le cortège, menée par Jean-Jacques

Anémone, Percheron et son meneur Mark

Mercedes, Percheron mené par Jacques
Didier transmet son expérience à une jeune meneuse
Bohème, Percheron menée par Michel

Monette, Trait Breton , menée par Jo


Monsieur Lili, de Cotonard avec une jeune jument au dressage

Jacqueline suivra les attelages

Les équipages apprécient la lumière douce des hêtraies


Chemin traversier servant aussi de coupe-feu




Nous sommes rejoints par nos amies cavalières de Cotonard pour l'escale casse-croute









Tradition oblige, une petite halte à la Maison forestière afin de se restaurer à l'ombre des chênes centenaires de la forêt de Carnoët.



On reprend la route vers Le Garlouët



Elle est magnifique notre forêt!


Marine assure la sécurité routière

Nous voilà de retour au Garlouët 













Frédérique nous accueille avec élégance et sourire. 



On dégarnit nos chevaux à l'ombre des chênes du Garlouët
















Serge assure la livraison du foin et de l'eau à nos équidés







Les membres et invités se rapprochent de Jacques notre trésorier afin de régler le repas organisé par nos indispensables intendantes: Madeleine, Frédérique, Friquet, Denise et Pascale.














Madeleine et Frédérique dit "Friquet"

Préparent l'apéritif







Denise, Friquet et Pascale au service







Bon, nous aussi on boit à votre santé!





Nos intendantes réfléchissent, soleil ou ombre des châtaigniers? 






Pendant ce temps là, Denise surveille notre couscous géant.

 Finalement, on déménage les tables à l'ombre car c'est intenable sous le soleil Breton!



 Bon appétit à tous!











Merci les Frédérique!



Les organisateurs heureux du Garlouët : Jean-Jacques et Pascale

Nos cavalières préfèrent le soleil (Il faut dire que certaines sont parisiennes...)

Et le carrosse redeviendra citrouille...

Mais le bonheur est dans le pré!!!

..........................

On se revoit l'année prochaine ?


Kenavo!


Contact association: lesattelagesdelalaita.contact@gmail.com